Le marché entre 2016 et 2020

Début décembre, se sont tenues les deuxièmes assises du management de transition. La situation sanitaire à transformer cet évènement physique en conférence digitale. France Transition accompagné de Xerfi est revenue sur les trois années passé et bouleversées par la pandémie.  Le secteur du management de transition est en croissance soutenue qui pèse désormais 440 M€.

Il ressort de cette étude que le marché croit chaque année de 13,4% depuis 2016 pour atteindre 440M€ (330 M€ en 2016). La part du marché intermédié par les entreprises de Management de Transition (EMT), a progressé de 5 points pour atteindre 65% du Chiffre d’affaires en 2019 (donc 35% des missions réalisées en direct par des Managers)

La progression du marché est tirée vers le haut par les acteurs du marché intermédié qui connaissent une croissance de 17,1% par an sur les 3 ans d’études, contre 8,2% pour les missions réalisées en direct.

La croissance du marché est un facteur attractif, le nombre d’opérateurs (entreprise de management de transition) est passé de 60 en 2016 à 90 en 2020. Cependant, une forme de concentration du secteur est en œuvre : les 10 premiers acteurs représentent 65% de l’activité en 2019 contre 57% en 2016

2020, l’impact de la crise sanitaire

Avec les périodes de confinements, la majorité des acteurs constate une baisse d’activité de 20% à 25% en 2020. Il est vrai que peu de missions sont annulées, et certaines d’entre elles sont même prolongées. Cependant, en raison de l’incertitude induite par la crise, l’attentisme des clients limite le nombre de nouveaux contrats. Les différences sont très marquées selon les secteurs d’intervention : les Clients de l’hôtellerie restauration, de l’automobile et de l’aéronautique sont les plus impactés par la crise. Les acteurs du Management de Transition émettent une forte préoccupation vis-à-vis de la situation professionnelle des managers de transition (inquiétudes sur leur employabilité, leur taux d’intermission, etc.), en raison du nombre limité de nouvelles missions lancées depuis le premier confinement.

Cependant, d’un avis général des acteurs du marché, une reprise des activités aura lieu sur 2021. En effet, beaucoup d’entreprises en France, encore sous assistance des dispositifs déployés par le gouvernement, vont devoir mener des projets de transformation qui seront structurels pour certains. Cette prévision repose sur deux constats. Le premier étant la demande en Management de Transition qui suit la reprise économique de septembre-octobre. Et enfin, le marché du Management de Transition qui dispose de fondamentaux solides.

Une fois la crise passée, une bonne dynamique peut être rétablie : un service mieux connu, élargissement des secteurs et fonctions ayant recours au management de transition, perception positive de la valeur ajoutée du Management de Transition face aux adaptations et transformations nécessaires des organisations…

En résumé, il n’y a pas de risque structurel perçu sur la demande. Le Management de Transition s’est ancré sur le territoire et offre de belles perspectives de développement, même si les conditions d’exercice sont en train d’évoluer.

Perspectives 2021 et au-delà…

Les perspectives d’évolution du marché du Management de Transition à moyen et long termes semblent suivre deux axes marquant la maturité du secteur :

1/ Un marché qui se concentre et qui se bipolarise.

Les 10 premiers acteurs réalisent les 2/3 du chiffre d’affaires en 2019 (+9 pts en 3 ans) alors que le nombre d’opérateurs est passé de 60 à 90 en 3 ans. Cependant, on observe 3 axes de bipolarisation de l’offre :

  1. Des offres structurées mettant l’accent sur la valeur ajoutée et sur la qualité (labellisées ou certifiées) des services et sur une pratique reconnue avec des process établis en opposition à des offres plus opportunistes sans pratiques structurées.
  2. Des stratégies d’organisation et de lisibilité de l’approche-Clients (par fonction, secteurs d’activités, tailles de Clients…) pour les plus importants, là où d’autres font davantage confiance à leurs réseaux personnels.
  3. Des opérateurs qui se spécialisent sur le Management de Transition (pure players) face à des entités généralistes multi offres RH (recrutement, outplacement, …)

2/ Une forte structuration constatée du secteur, portée par les leaders.

La croissance du marché du Management de Transition s’accompagne d’une structuration du secteur qu’il faut aborder sous 3 angles.

  1. Les acteurs du Management de Transition investissent dans le développement de marques fortes, dans le marketing digital et la différenciation de leurs offres, portées par des équipes de plus en plus nombreuses. Ils investissent également dans la qualité (labellisation et/ou certification) pour garantir le respect des bonnes pratiques et positionner le Management de Transition comme un métier en soi.
    <br>
  2. Côté clients, la croissante régulière du secteur prouve l’ancrage du Management de Transition dans le paysage français. La progression significative de la part prise par le marché intermédié met en avant l’attention portée par les Clients à des offres structurées, perçues comme un gage de qualité et de garantie.
  1. De plus en plus de Managers sont attirés par le Management de Transition, comme une alternative de carrière crédible. Ils apprécient l’accompagnement des Entreprises de Management de Transition, le support et le suivi déployé sur les missions, les garanties diverses apportées en termes de qualité et de paiements…

Enfin, ils peuvent se concentrer sur leur métier et leur mission, sans avoir à gérer le commercial. En conclusion, l’étude XERFI France Transition confirme que le marché est plus mature, que les acteurs structurés veillent à la qualité des prestations afin de répondre aux attentes des clients

Source : communiqué de presse décembre 2020 France Transition

Le positionnement de MyTopManager

En 2018, MyTopManager a su révolutionner le métier du management de transition. MyTopManager est un cabinet digital en management de transition spécialiste des managers opérationnels.

L’enjeu de ses clients est d’accéder rapidement à des ressources qualifiées. L’ objectif est de sélectionner pour eux les meilleurs profils entre 48 et 72h. Cette proposition de valeur est rendue possible en combinant les dernières innovations digitales et l’expertise de nos collaborateurs :

  1. Un service alliant les meilleures pratiques des cabinets de management de transition aux technologies de pointe ;
  2. Les meilleurs managers qualifiés disponibles sur notre plateforme digitale ;
  3. La facilité de la mise en relation entre entreprises et managers sur l’ensemble du cycle de la mission : sourcing, contractualisation, facturation, suivi de mission.

MyTopManager se différencie des cabinets de recrutement traditionnels par la rapidité de ses process digitaux qui lui a permis de faire face à la crise sanitaire. Mais aussi par ses valeurs : en plaçons l’humain au cœur de son activité. Les chargés d’affaires garantissent à ses managers des missions de qualité et un accompagnement personnalisé dans leur recherche, leurs entretiens et leurs missions.

L’entreprise intervient sur un large périmètre de directions opérationnelles : Finances, Gestion, Juridique, RH, Achats, Supply Chain, Comptabilité et Logistique.

Je recherche un manager
devenir manager de transition