Au cours des dernières années, l’intelligence artificielle (IA) est devenue incontournable. Elle fait aujourd’hui partie de nos vies. L’intelligence artificielle est un ensemble de théories et de techniques permettant de développer des programmes informatiques complexes capables de simuler certaines caractéristiques de l’intelligence humaine.

Cela affecte également le domaine professionnel et la façon dont nous exerçons notre métier. Tous les secteurs sont touchés par cette avancée technologique; la production, le marketing et surtout le secteur du recrutement qui s’est rapidement développée ces dernières années. L’étude sur les tendances du recrutement 2018 de LinkedIn confirme cette évolution: 76% des recruteurs estiment que l’impact de l’intelligence artificielle sur le recrutement sera significatif.

En effet, l’IA permet de mieux identifier les talents susceptibles de convenir au poste et à l’entreprise. Alors, quelles sont les avantages et les inconvénients de l’IA et comment pouvons-nous l’utiliser efficacement pour recruter ?

AVANTAGES

  • Faciliter le sourcing

    L’intelligence artificielle peut simplifier le sourcing. En effet, l’identification et la sélection des CV (sourcing) l’une des tâches les plus fastidieuses pour les recruteurs. Ils doivent passer à la loupe chaque profil pour s’assurer que les compétences demandées sont bien présentes chez le candidat. Par conséquent, l’intelligence artificielle peut faire gagner du temps aux recruteurs. En mettant en place un système de sourcing autonome, l’IA peut identifier les profils ayant les compétences demandées. En effet, certains logiciels de recrutement basés sur des algorithmes de filtrage permettent de déterminer les meilleurs talents pour un poste à partir de données précises.

     

  • Optimiser le matching

    La deuxième difficulté pour les recruteurs est de déterminer les meilleurs profils en fonction du poste à pourvoir et de l’entreprise. Selon une étude de Harvard Business Review, les recruteurs qui recrutent selon des algorithmes plutôt que par instinct augmenteront de 25% leurs chances de sélectionner des candidats appropriés.

     

    En effet, un recruteur peut recevoir énormément de CV et il est parfois difficile de classer toutes les candidatures reçues. Par conséquent, l’automatisation de cette partie du recrutement peut optimiser les chances pour un recruteur de trouver le profil idéal qui correspond à son besoin.

  • Gain de temps et de productivité
    Avec l’aide de l’intelligence artificielle, de nombreuses tâches que les recruteurs doivent effectuer (comme la recherche de CV ou la présélection des candidats) peuvent être entièrement automatisées et externalisées en faisant appel à des cabinets spécialisées dans ce système recrutement comme MyTopManager ou Opteamis.

    Par conséquent, cela permet aux recruteurs de gagner du temps sur de nombreuses tâches, augmentant ainsi leur productivité.

     

  • Analyses plus poussées
    L’intelligence artificielle peut mener une analyse plus approfondie. L’IA peut analyser de manière significative le ton, la vitesse et même les expressions faciales d’un candidat. Ainsi, toutes les informations que l’intelligence artificielle pourra détecter permettront aux recruteurs de prendre des décisions plus efficaces lors de la sélection des candidats.

  • Plus de distance émotionnelle = plus d’objectivité

    Parfois, en raison de préjugés, certains recruteurs font le mauvais choix lors du recrutement. L’intelligence artificielle peut aider à éliminer ces préjugés, rendant ainsi les choix plus objectifs. Cependant, cela nécessite un bon paramétrage des outils. En effet, c’est le recruteur qui fournit les données pour les outils d’IA qu’il utilise, il peut parfois saisir des données susceptibles de fausser cette objectivité.

INCONVENIENTS

  • déshumanisation du recrutement

    Si l’ensemble du processus de recrutement est automatisé, l’utilisation de cette technologie peut conduire à une déshumanisation. Il ne faut pas oublier que les ressources humaines et le recrutement reposent principalement sur la notion de « l’humain ».

  • clonage des profils et la discrimination

    Si on paramètre l’intelligence artificielle avec par exemple comme donnée renseignée : le diplôme validé par le candidat ou l’école dans laquelle il a fait ses études. Le recruteur risque de faire faire ressortir des profils exactement similaire et d’avoir une population salariale cloné et supprimer toute diversité des profils.

     

    De plus, l’utilisation de certains critères et l’élimination de certains critères peuvent entraîner une discrimination. Par conséquent, il est nécessaire de configurer correctement ces outils d’intelligence artificielle.

     

  • Passer à côté de bons candidats

    L’intelligence artificielle repose principalement les compétences techniques des candidats. En fait, cela leur permet de se concentrer sur leurs propres compétences opérationnelles, techniques et même managériale, qui peuvent découler de l’analyse de CV.

     

    Cependant, il ne peut pas déduire toutes les compétences en générales d’un candidat, c’est-à-dire toutes les compétences humaines ou traits de personnalité possédés. De cette manière, l’entreprise manquera évidemment des profils atypiques qui détiennent un réel potentiel.
    Dans cet esprit, les recruteurs n’ont pas à s’inquiéter de la montée en puissance des nouvelles technologies. l’IA ne décèle pas à ce jour l’expérience de vie et la personnalité d’un candidat mais seulement ces capacités techniques. Les nouvelles technologies facilitent sans aucun doute certaines tâches du recruteur, mais ne le remplaceront pas.

Dans l’ensemble, l’intelligence artificielle est un atout pour les recruteurs pour mener à bien leur travail, mais elle ne pourra jamais remplacer les recruteurs.

En effet, utiliser trop d’IA va en opposition à la définition des «ressources humaines», ce qui signifie moins de relations interpersonnelles et de contacts avec les candidats. En tant que personne, le rôle du recruteur prend ici tout son sens et se voit attribuer les valeurs essentielles à l’exercice de sa profession.

Mais il est indéniable que l’intelligence artificielle a changé dans une certaine mesure le métier des recruteurs et les aide à recruter efficacement. Les recruteurs peuvent donc abandonner des tâches plus chronophages et se concentrer sur des tâches « à plus forte valeur ajoutée ». Comme prendre le temps d’échanger plus longuement avec les candidats lors des entretiens de recrutement. Ou bien, en amont, pour prendre le temps de faire venir à lui des talents qualifiés, en s’appuyant par exemple sur des cabinets spécialisés comme MyTopManager ou Opteamis.

Cabinets digitaux, pionniers des nouvelles méthodes de recrutement.

En France, l’émergence de l’intelligence artificielle a affecté le marché du recrutement temporaire et permanent. Aujourd’hui, l’agence d’intérim en ligne est un concurrent important de l’agence d’intérim traditionnelle. En raison du processus entièrement digitale, ils n’ont pas d’antenne physique, ils ont donc des capacités d’achat identiques ou même supérieures à moindre coût. Leurs champs d’action ne sont pas comme les agents physiques, répartis sur toute la France, qui ne peuvent recruter que dans une zone géographique limitée. La correspondance entre les profils et les compétences des candidats avec les opportunités d’emploi est également très précise.

Pour recruter efficacement et si vous n’avez pas la capacité d’intégrer ces nouvelles technologies dans votre entreprise pour la phase de recrutement, vous pouvez faire appel à des agences digitales de conseil en recrutement comme MyTopManager ou Opteamis. Confiez-nous vos besoins qu’il soit au niveau d’un management de transition ou de l’IT nous analyserons et évaluerons pour vous les meilleurs profils. Vous gagnerez du temps et de l’argent et vous concentrerez sur l’aspect humain : l’entretien.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

Recruter un manager de transition